Entretien quotidien

Pour garantir une hygiène irréprochable de votre shorty, il est fortement recommandé de savonner la partie « protection » avec un savon type savon de Marseille ou d’Alep véritable. Ne pas rincer mais laisser agir toute la nuit.
Puis mettre tel quel dans la machine à laver à 30°. Faire sécher naturellement.

Repassage uniquement sur l’envers et à fer doux, sans vapeur, pour ne pas bruler l’imperméabilité.

NE PAS METTRE AU SECHE-LINGE, ni utiliser de Javel pour ne pas détériorer l’imperméabilité.

En respectant ces consignes, vos shorties sont conçus pour vous accompagner plusieurs années.

 

Entretien « de temps en temps »

Il peut arriver qu’au bout de quelques mois d’utilisation, notamment si vous avez parfois oublié l’étape précédente du savon de Marseille, ou si vous n’avez pas laissé sécher suffisamment votre shorty, que la protection soit moins efficace au niveau des odeurs.
Pas de souci, il suffit de laisser tremper votre shorty une nuit dans une eau savonneuse (avec des copeaux de savon de Marseille par exemple, ou une lessive bio sans phosphate) et 4 ou 5 gouttes d’huile essentiel d’arbre à thé, puis à la machine à laver à 30°.

Remarques :
– Il peut arriver, dans certains cas, que certaines sécrétions naturelles décolorent le fond protecteur (traces rouges sur tissus noirs par exemple). Il s’agit de coton BIO, avec des teintures BIO, donc moins résistantes que celles utilisées pour le coton non bio (tout avantage a ses inconvénients…). Vous pouvez utiliser des lessives pour linge noir, ou de la lessive naturelle de lierre par exemple, pour limiter la décoloration.